Syndics : Les nouvelles mesures créent de réelles difficultés

Publié le 14.10.20 à 15:00


A ce jour, l’évolution des mesures concernant le COVID-19 est quasi quotidienne. Vous rencontrez beaucoup de difficultés à tenir vos Assemblées Générales. Sans compter les problèmes rencontrés lorsque vous et/ou votre personnel êtes mis en quarantaine.
 
Federia se positionne clairement : on ne peut jouer ni avec la santé des copropriétaires ni avec votre santé ni celle de vos collaborateurs.

Sachez que nous avons interpellé le nouveau Ministre de la Justice, Monsieur Van Quickenborne, pour lui demander le report des Assemblées Générales non indispensables à 2021, à supprimer de manière temporaire l’exigence de l’unanimité dans les Assemblées Générales écrites. Nos collègues de la CIB Vlaanderen ont réalisé la même démarche.
 
Pour Federia la situation est claire ! Le syndic à une obligation de moyen, mais pas de résultat. Il se doit de mettre tout en œuvre pour tenir les Assemblées Générales mais il ne peut être tenu responsable si celles-ci ne peuvent se tenir, ou se tenir hors délai, suite à des problèmes de modification de réglementation, de santé, de disponibilité de salles, d’agenda surchargé…
 
Nous ne manquerons pas de vous tenir informés.



En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de données personnelles à des fins statistiques d'information relatives à la navigation. Voir la charte de vie privée pour plus d'informations.